Le LMD, un peu d’humilité (au Nord) et de pragmatisme (au Sud) !

Cela fait 10 ans que les universités françaises sont passées au LMD,

Une nouvelle structuration des formations de l’enseignement supérieur comprenant 3 niveaux (Licence, Master Doctorat). Cette grande réforme est le fruit du processus de Bologne initié en 1998, ce processus étant l’un des piliers de la convention de Lisbonne émise en 1997 par le conseil de l’Europe (organisation intergouvernementale plus large que l’Europe elle-même). On a essentiellement retenu du LMD son système permettant à l’étudiant de construire son cursus dans plusieurs universités européennes par le biais d’un système de crédit (ECTS pour Système européen de transfert et d’accumulation de crédit).  Ainsi, sur la base d’un découpage en semestre un étudiant pouvait théoriquement réaliser une licence de 6 semestres dans 6 universités différentes. Lire la suite

Le tsunami numérique

Le dernier ouvrage d’Emmannuel Davindenkoff, « le tsunami numérique » est excellent. Certains vont hurler! (la comparaison de l’éducation nationale française avec l’entreprise Kodak à la veille de son effondrement) mais s’arrêter à cette image serait réduire le propos bien documenté et incisif de ce livre. Ce n’est pas la première fois que l’on prévoit la fin des systèmes éducatif et en particulier par l’avènement des nouvelles technologies. On peut lire ou relire l’excellente intervention de Marc Eisenstadt donnée à Nagoya à l’occasion de ICALT 2007 « Does Elearning have to be so awful? ». Pour cette fois, on peut croire que les nouvelles technologies, et surtout les réussites exemplaires (comme celle de la Khan academy) vont changer la face du monde de l’éducation. Mr Davidenkoff analyse les conditions nécessaires au changement (pour atténuer les effets du tsunami!) et montre qu’elles existent de manière isolées et éparpillées dans le système éducatif français. Cependant, rien ne bouge, car rien n’est définitivement « bougeable » de manière significative dans le système français. Espérons qu’il se trompe, mais rien n’est moins sur!

Le Plan Stratégique de l’Université

En marge du Colloque du Groupement International des Secrétaires Généraux des Universités Francophones qui se tient à Bordeaux du 22 au 25 avril 2014, quinze secrétaires généraux des universités africaines planchent sur la mise en œuvre d’un plan stratégique dans les universités. Sont représentés la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, Le Gabon, Le Bénin, le Togo, Le Cameroun, la République démocratique du Congo. Les discussions portent sur le rôle et la place de l’université dans le développement du pays, l’équilibrage entre les différentes filières universitaires et l’insertion professionnelle des diplômés.atelier GISGUF Boredaux 2014

La France et l’Afrique

Rares sont ceux en France qui regardent l’Afrique autrement que par les nouvelles des zones de combats, de tension et où le terrorisme fait parler de lui. Quelques personnalités évoquent de temps en temps le développement de l’Afrique. A quelques exceptions près, la classe politique française est repliée sur elle-même, comme si l’avenir de la France et des français ne pouvait se voir uniquement à travers une analyse hexagonale. Hubert Védrine parle un peu de l’Afrique dans son dernier livre (La France au défi) et jeudi 17 avril dans les mations de France culture, Geneviève Fioraso, qui n’était pas attendu sur cette question, a également parlé de l’Afrique en invitant même qu’on s’intéresse un peu plus à ce continent.

Il doit y avoir un peu plus de 100 millions de francophones en Afrique et ils seront probablement 200 millions en 2050. Les pays francophone ont depuis maintenant près de 10 une économie avec une augmentation du PIB annuel qui varie entre 5 et 10%. Dans de nombreux pays africain tout est en train de changer jour après jour fat loss supplements. Bien sur, il y a quelques arbres qui cachent la forêt, mais ne pas voir ce qui change serait une forme d’aveuglement très dommageable pour le potentiel de développement économique que pourrait avoir la France en renforçant ses collaborations avec tous ces pays.

Une nouvelle université des sciences en Mauritanie

La Mauritanie a décidé de réorganiser son enseignement supérieur public en restructurant l’Université de Nouakchott. Elle a procédé à la création de l’Université des Sciences, de Technologie et de Médecine. Cette université devrait prochainement s’installer dans un campus neuf construit au nord de la ville. Lire la suite