Se faire hacker…

Voila, cela devait arriver. Je me suis fait hacker. Cela m’apprendra à ne pas aller régulièrement sur mon site et à l’avoir délaissé depuis quelques temps. Tout ce temps consacré à me dire « tiens, il faudra quand même que je pense à écrire dans mon blog ».

Du coup, j’ai changé mon mot de passe et mis à jour des modules sensés me protéger des hackers. J’ai changé quelques pages, mis à jour mon CV et réfléchi a écrire de nouveaux posts.

Pour ceux qui ne me suivent pas sur FB, je suis revenu en France après 5 années passées en Afrique. Je repars dans quelques jours au Bénin pour une mission de courte durée.

je suis revenu devant des étudiants, dans ma fac d’origine.

Développer le recyclage en Afrique!

Le continent Africain un tout petit producteur de déchets!

5% des déchets mondiaux sont produits sur le continent africain qui abrite pourtant près de 16% de la population mondiale. Aucun ou très peu de recyclage sur le continent, pourtant les voitures abandonnées dans les zones urbaines commencent à pulluler. Ci-dessous une voiture « garée » depuis longtemps dans un lycée de Libreville au Gabon. L’histoire dira si l’arbre grandira au beau milieu de la voiture. Un rapide coup d’œil sur Google, nous apprend que le business du recyclage en Afrique n’en est qu’aux balbutiements et surtout dans les pays très peuplés comme le Nigeria. Ailleurs, on en est plutôt a l’incitation comme l’illustrent deux billets. Un de 2013 sur le Blog du Think Tank L’Afrique des idées et l’autre de 2015 sur un autre Blog Afripriz.

Gabonitudes

la Gabonitude est une expression pour évoquer le style gabonais. Derrière ce terme on retrouve des expressions et des façons d’être. C’est aussi une façon pour les gabonais de manier l’autodérision. Pour celui qui arrive pour la première fois au Gabon, il peut s’étonner d’une certaine retenue des gabonais, pour ne pas dire plus. En fait, au bout d’un moment vous comprenez que les gabonais sont des grands amateurs d’humour et d’autodérision.

Le quotidien l’Union publie presque chaque jour une petite bande dessinée intitulée « gabonitudes ». L’auteur s’appelle Lybek. Vous pouvez aller liker sa page Facebook.

Je vous en donne quelques exemples ci-dessous.

Les gabonais sont très branchés : les réseaux sociaux, youtube, l’info en ligne, les sites internet marchent à fond au Gabon… sauf lorsqu’il y a des coupures d’électricité ou de réseau. Ce dessin fait référence au mois de janvier 2015 ou la fibre optique fut sabotée à deux reprises à Libreville. Depuis, le réseau s’améliore et vous avez la 4G dans les principales villes.

Lire la suite

Papa Gentil et Muru

IMG_5412Mardi 8 juillet 2015.

Départ de Libreville vers 7h00. Arrivée au village de Doussala vers 22h00. Une très longue route qui nous fait passer par Lambaréné puis Mouila. Vers la fin, près de 4h de piste dont la dernière heure sur un chemin défoncé, on avance à 10 km/h. L’arrivée dans le village est étonnante, nous n’avons plus de réseau téléphone depuis longtemps et la dernière fois que l’on a vu de l’éclairage s’était une heure auparavant. Doussala est éclairée avec des lampadaires publics…. Au plein milieu de la forêt dans ce coin perdu du sud du Gabon. Des villageois hilares nous accueillent par des cris et salut avec une excitation non retenue vers notre chauffeur, Sosthene, qu’ils connaissent bien. Ils sont heureux de revoir la voiture du projet gorille, parce que dans le village, il n’y a pas de voiture, pas plus de moto. Avec la venue de la voiture, ils savent qu’ils pourront négocier quelques déplacements en ville pour acheter qui de la nourriture, qui de la bière pour alimenter le bar local, etc. Ces villageois qui nous accueillent sont Lire la suite